Chaque année, le Consumer Electronics Show (CES) permet de découvrir les objets connectés qui vont changer la vie des consommateurs et des entreprises. En voici les cinq tendances marquantesrepérées par Mathieu Jougla, directeur R&D solution de Webhelp, et le Hub Institute.

Les objets connectés
L’intelligence artificielle (IA) s’est définitivement emparée des objets connectés. Et les investissements explosent : + 300 % en 2017. Même si l’IA ne se voit pas toujours, elle est à l’écoute ! Sur de nombreux objets, c’est le système de commande vocale Alexa d’Amazon qui s’est imposé. On ne peut pas encore
affirmer qu’il s’agit d’un standard, mais Amazon a nettement pris la tête de la course, suivie par les IA de Google (Home), IBM (Watson), et Microsoft (Cortana).

Le retail
Dans le retail, les objets connectés commencent à prouver leur utilité. Par exemple, l’écran connecté de la startup française Think&Go est capable d’interagir, sans contact, avec le smartphone ou la carte à puce NFC du client. L’analyse des comportements en boutique s’automatise grâce à la caméra IVS Store, qui identifie des segments de consommateurs (sexe, âge, temps passé devant un rayon…). Quant à l’enceinte A d’Akoustic Arts, elle diffuse un message sonore ou une musique d’ambiance vers un client, sans être audible par les autres – un nouveau canal de publicité ultraciblé ! Étonnant : de nombreux robots font leur apparition (Heasy Pepper…) pour informer ou distraire les clients d’un magasin.

Les startups françaises
Démonstration de force. Réunies par la French Tech, les startups françaises sont venues en nombre à Las Vegas : avec 275 exposants, elles arrivent en troisième position après les États-Unis et la Chine. Une vraie force pour nos entreprises, qui ont l’opportunité de s’appuyer sur ce riche réseau national, très innovant et créateur de tendances.

Le nomadisme
Les nouvelles normes concernant les mobiles commencent à se concrétiser : Bluetooth 5, 5G, réseaux de communication LoRa, Sigfox, NB-IoT… Elles apportent des performances supérieures et permettent déjà d’imaginer de nouveaux produits et services (automobile connectée, smart home, travail en mobilité…). Pour faciliter ces usages nomades, les câbles et les dispositifs de rechargement tendent à disparaître (écouteurs sans fil PKparis, enceintes sans fil California Roll de Lemon…). Quant à la minuscule prise USB-C, popularisée par Apple, elle apparaît comme le nouveau standard en mobilité.

La réalité virtuelle et augmentée

Plus de 5 millions de modèles vendus : les lunettes de réalité virtuelle Gear VR de Samsung prouvent l’intérêt du public. De fait, les modèles sont de plus en plus nombreux (New Glass C200 de Lenovo, Project Alloy d’Intel, Lumus…). Si les consommateurs risquent néanmoins d’attendre des modèles plus compacts et moins coûteux, le public professionnel semble déjà captivé par des applications spectaculaires, dans les domaines de la maintenance, de la formation et de l’aide à la vente. Quant à la réalité augmentée, elle amène de nouvelles expériences dans le retail – produits ou packagings « augmentés » (SmartPixels), étiquettes et logos « augmentés »
(Ubleam) – à partir du smartphone du client.

Des objets déconnectés ? 

L’analyse de Mathieu Jougla, directeur R&D solution de Webhelp

« La visite du CES 2017 démontre une extraordinaire créativité dans le domaine des objets domestiques. L’offre est gigantesque, mais
pour les consommateurs, un problème persiste. Tous ces objets se pilotent ou dialoguent avec les smartphones. Or, ce n’est pas toujours pratique à la maison (qui va allumer la lumière ou contrôler son grille-pain avec son smartphone ?). Par ailleurs, cette année 2017 n’a pas encore permis de voir une solution domotique fédératrice s’imposer parmi les six grands standards actuels. Déconcerté, le grand public attendra probablement que le marché réduise le choix à juste deux ou trois standards. L’an prochain, peut-être ? »