Il existe une multitude d’outils et de briques logicielles, que l’on peut assembler pour créer une marketplace ou lui ajouter des fonctionnalités. Pour se donner des repères, on peut proposer un schéma simplifié, composé de 5 briques principale.

pexels-photo-65050

Le front e-commerce

Il permet de gérer l’affichage des pages du catalogue de produits-services, les pages de contenu, le tunnel de commande et le compte client. Ici, on peut utiliser un CMS e-commerce. Parmi les outils disponibles sur le marché : Magento, Hybris, Demandware…

 

Le PIM (product information manager)

Il assure une gestion avancée du catalogue de produits-services. Cette brique devient nécessaire dès que l’assortiment et le nombre de vendeurs deviennent conséquents. Outils : Akeneo, Pimcore, Hybris, Stibo…

 

La brique de paiement

Elle apporte des fonctionnalités de paiement en ligne sécurisé (cash in), ainsi que les fonctions monétiques de base (tenue de compte et cash out).  Les fonctionnalités et le panel de services peuvent varier selon l’outil ou partenaire choisi. Outils : Webhelp Payment Services.

 

La brique marketplace

Elle est au centre du dispositif, et permet de gérer les vendeurs et leurs offres (prix, stocks, le même produit pouvant avoir différents vendeurs…). Outils : Mirakl, Izberg…

 

L’ERP ou progiciel de gestion intégré de l’entreprise

Il est dédié aux fonctions de comptabilité, finance, gestion des fournisseurs, facturation, paie, gestion des magasins… Outils : Sage, SAP, Cylande, Generix, Cegid…

 

Bien sûr, les outils cités n’ont pas la même couverture fonctionnelle. Par exemple, telle solution logicielle intègre déjà plusieurs briques (le PIM, le front, etc.). Ou telle autre solution n’a pas une grande richesse fonctionnelle mais peut se déployer vite et de façon simple.

Le choix des outils est donc l’une des clés permettant de simplifier et d’accélérer le projet de développement de votre marketplace !

De ce point de vue, un accompagnement au choix ou à l’adaptation des outils logiciels permet d’augmenter les chances de succès et de réduire les coûts et les délais (évaluation de l’existant, outils nécessaires en fonction des enjeux, capacité de montée en charge, établissement des cahiers de charges, aide au choix…).

 

 

Contributeur : François Duranton, Directeur d’Expertime Consulting.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à consulter notre site !