80% des DRH et dirigeants considèrent que la diversité et l’inclusion sont des avantages compétitifs : c’est l’un des grands enseignements de l’étude « Diversité et inclusion » (Deloitte). D’autres études viennent soutenir cette conclusion, ainsi que celles portant sur la gestion des talents. D’où 4 priorités à considérer, partagées par Martial Frugier, DRH chez Webhelp France où un modèle inclusif est en place.
Priorité #1 – Attirer, reconnaître et développer les talents des Millenials et Gen Z

C’est une exigence claire : 57% des 18-34 ans estiment que leurs entreprises devraient accroître la diversité et l’inclusion sur le lieu de travail (Glassdoor).

« Il faut entendre cette attente des 18-34 ans, car ils sont majoritaires ou largement présents dans de nombreuses entreprises, dont Webhelp. C’est même une urgence : en France, plus des 3/4 des Millenials désirent quitter les organisations classiques pour rejoindre celles de la gig economy« , observe Martial Frugier, DRH chez Webhelp France.

Autre exigence manifeste : 44% des Millennials et 50% des Gen Z déclarent que la flexibilité offerte par une entreprise est un facteur de choix « très important » dans leur recherche d’emploi (Deloitte).

« On voit que les jeunes générations attendent plus de richesse de relations, de reconnaissance, de responsabilisation et de flexibilité au travail. Développer la diversité et l’inclusion satisfait une autre de leurs attentes, au moins partiellement, celle du sens au travail« , ajoute Martial Frugier.

Dans cet esprit, Webhelp a renforcé en 2019 ses méthodes et outils dédiés à la détection de talents – et cela pour ses 60 000 collaborateurs, répartis dans 36 pays.

« Nous allons également ouvrir notre école de management, dans le cadre de la Webhelp University, pour accompagner nos managers. C’est l’un de nos projets phares en 2020, qui devrait bénéficier à plus de 400 de nos collaborateurs« , précise Martial Frugier.

Il faut donc réussir à créer une organisation où il fait bon travailler, où il est possible de monter en compétences, à son rythme, avec des possibilités d’évolution motivantes. « 80% de notre encadrement est issu de promotions internes. Et après beaucoup d’efforts, notre turn over est en-dessous des moyennes des acteurs du marché – et il a encore baissé en 2019. Nous voulons aider chaque collaborateur à développer son employabilité« , souligne Martial Frugier.

Priorité #2 – Faciliter et multiplier les échanges entre générations

Bien sûr, le recrutement et l’accompagnement des talents ne se limitent pas aux Millenials et à la Gen Z… mais ces générations appellent des mesures spécifiques.

Plus généralement, ces différences d’âge doivent être perçues et présentées comme une richesse. Les échanges entre générations ont donc un rôle important à jouer.

Dans le cadre du classement Top 700 des Diversity Leaders 2020 (Financial Times / Statista), Webhelp a obtenu un bon classement sur ce plan. Les 3 critères essentiels :
• le management valorise l’expérience et le savoir-faire des employés plus âgés
• les employés plus âgés bénéficient des mêmes formations et promotions que les plus jeunes
• l’employeur implémente de bonnes pratiques visant à développer la collaboration entre générations.

Priorité #3 – Atteindre ou viser l’équilibre des genres et soutenir la parentalité

Le déséquilibre des genres est un problème sociétal bien identifié, comme le pointe l’Insee avec ses 19 indicateurs clés.

Et comme le rappelle l’OCDE dans son Rapport sur la Croissance Inclusive : « Un volet crucial de la croissance inclusive réside dans la promotion de l’égalité hommes- femmes dans l’accès à l’emploi et au niveau de la qualité de l’emploi« .

« Dans le cas d’une entreprise internationale comme la nôtre, le déséquilibre des genres est plus ou moins marqué, suivant les pays et les contextes culturels. Une analyse et une approche locale sont donc privilégiées« , explique Martial Frugier.

D’où le rejet de la méthode des quotas « qui introduit dans certaines entreprises une mécanique aveugle et une forme d’obstacle au dialogue et aux prises de conscience. Au final, cela compromet parfois la légitimité professionnelle des femmes« , ajoute Martial Frugier.

Autre constat fait chez Webhelp : « il est vrai qu’un plafond de verre est souvent présent, et qu’il varie suivant le contexte socioculturel local. Il repose parfois, en partie, sur un manque d’encouragement ou de confiance en elles de certaines collaboratrices. Sur ce terrain délicat, l’entreprise a avantage à s’appuyer sur l’expérience et la bienveillance d’organisations comme l’International Women Forum, par exemple« , souligne Martial Frugier.

Quant à la parentalité, elle doit faire l’objet d’une politique claire et affichée, et ne pas s’avérer pénalisante dans une carrière.

Priorité #4 – Faire que diversité et inclusion renforcent le projet et les performances de l’entreprise

Comme le souligne Laurence Monnet-Vernier, associée conseil chez Deloitte : « La performance économique redevient ce qu’elle a en réalité toujours été : un moyen au service d’une mission.

Plusieurs études en attestent de façon évidente :
• 80% des DRH et dirigeants considèrent que la diversité et l’inclusion confèrent des avantages compétitifs (Deloitte)
• les entreprises inclusives ont 60% de chances supplémentaires d’accroître leurs résultats et d’engager leurs talents dans la durée (étude OIT).

En résumé, ces données prouvent l’avantage pour les organisations de muter vers une entreprise sociétale. Ce que confirme Laurence Monnet-Vernier : « Au fond, ce que l’inclusion challenge, c’est la capacité à basculer vers une organisation responsable et ouverte qui est le lieu de rencontre entre des individus authentiques et un projet collectif. »

Pour Martial Frugier, les actions engagées pour favoriser la diversité et l’inclusion doivent aussi reposer sur de solides piliers : « chez Webhelp, nous nous sommes recentrés en 2019 sur un projet de transformation ambitieux qui se traduit par notre vision Think Human. L’année 2020 est entièrement animée par cette vision, forte et motivante« .
Si vous souhaitez échanger sur ce sujet, n’hésitez pas à contacter Martial Frugier.


Continuez votre lecture :