Dans un monde de plus en plus concurrentiel et en constante évolution, faire une première bonne impression est essentiel pour établir des relations solides et durables avec les clients.

L’onboarding KYC (Know Your Customer) consiste en la vérification de l’identité d’une personne physique ou morale, dans le but de garantir la conformité de l’entreprise. Bien que le terme KYC soit souvent utilisé au sens large pour décrire l’onboarding de clients particuliers et professionels, il est important de noter que l’onboarding des sociétés nécessite des vérifications KYB (Know Your Business) plus étendues et approfondies.

L’onboarding KYB et KYC constitue la première étape de l’interaction de vos clients avec votre entreprise. Par conséquent, il est essentiel de garantir qu’elle se déroule de manière rapide, fluide et en toute transparence afin d’éviter que les clients ne se perdent en cours de parcours.

Les sanctions réglementaires et les amendes découlant de vérifications incomplètes ayant un fort impact financier, il est impératif que ces contrôles soient réalisés de manière scrupuleuse.

Cet article permet de comprendre les processus d’onboarding KYC et KYB et les différences qui les caractérisent. Nous ferons une analyse des données pertinentes à collecter, l’importance des processus KYB et KYC, et comment les améliorer.

  1. En quoi l’onboarding KYB diffère-t-il de l’onboarding KYC ?
  2. Qu’est-ce que le processus d’onboarding KYB ?
  3. Qu’est-ce que le processus d’onboarding KYC ?
  4. Comment la collecte de données KYB et KYC pertinentes peut-elle améliorer le processus d’onboarding ?
  5. Pourquoi un processus d’onboarding des clients KYB, KYC et LCB-FT est-il nécessaire ?

En quoi l’onboarding KYB diffère-t-il de l’onboarding KYC ?

Il est important de comprendre que les vérifications KYC dans le cadre d’un client particulier, et KYB dans le cas d’une entreprise, ne suivent pas les mêmes règles.

Les fintechs et autres entreprises financières en plein essor pourraient commencer à passer d’une cible de clients individuels à une cible de clients professionnels à mesure qu’elles se développent. Cependant, les données que vous devez collecter pour rester en conformité peuvent être bien plus complexes lors de la réalisation de vérifications KYB comparé au KYC.

Quelles sont les différences entre les processus d’onboarding KYB et KYC ?

Qu’est-ce que le processus d’onboarding KYB ?

L’onboarding KYB fait référence à la procédure sécurisée et reglémentaire d’onboarding des entreprises clientes.

À l’issue du processus d’onboarding KYB, il est essentiel de disposer d’une compréhension approfondie de la légitimité des opérations financières de l’entreprise, de l’origine de ses fonds, du risque de blanchiment d’argent (LCB-FT) et de sa structure organisationnelle.

Voici les informations et les données dont vous avez besoin pour effectuer les vérifications lors d’un onboarding KYB :

1.Informations générales

Rassemblez des informations telles que le nom de la société, son adresse, son numéro de TVA/TPS et sa catégorie. Il est également nécessaire d’obtenir et de valider les informations juridiques ainsi que les documents d’enregistrement de l’entreprise, y compris les statuts, l’acte de constitution, et le justificatif d’immatriculation

2. Structure organisationnelle

Recueillez le nom, les coordonnées, l’adresse et la date de naissance du contact principal, puis récoltez les mêmes informations pour le représentant légal, le reste de la direction et tous les autres BE. Cette collecte implique la vérification des documents d’identité officiels tels qu’un passeport ou une carte d’identité.

3. Informations bancaires

Collectez des informations relatives aux sources de financement de l’entreprise, ainsi que des informations concernant ses états financiers, ses relevés bancaires et ses déclarations fiscales. En outre, vous pouvez ensuite surveiller les transactions du client pour détecter toute activité suspecte, y compris les transactions de grande envergure, les schémas inhabituels ou les opérations présentant un risque de contrepartie élevé.

4. Risque

Effectuez une évaluation des risques en mettant l’accent sur les risques liés aux activités commerciales dans les régions où votre client potentiel opère. En cas de territoire ou de client à haut risque, mettez en place des procédures de diligence renforcée.

5. Conformité LCB-FT

Lors de l’onboarding, il est impératif de respecter les politiques en matière de LCB-FT en effectuant une procédure de diligence raisonnable envers le client, en maintenant une surveillance continue, en conservant des registres appropriés, et en signalant toute transaction suspecte.

Qu’est-ce que le processus d’onboarding KYC ?

L’onboarding KYC fait référence à la procédure d’accueil sécurisée et conforme des clients particuliers.

Les processus d’onboarding client KYC sont bien plus simples que ceux du KYB, mais il n’en restent pas moins important.

Le KYC représente la procédure essentielle d’identification et de vérification de l’identité du client, comme par exemple lors de l’ouverture d’un compte bancaire ou de la souscription à tout type de services financiers.

Voici les informations et les données dont vous avez besoin pour effectuer les vérifications lors d’un onboarding KYC :

  1. Pièces d’identité

Examinez et authentifiez un document d’identité officiel de votre client, tel qu’une carte d’identité ou un permis de conduire (selon ce qui est couramment  utilisé dans sa zone géographique), afin de confirmer son identité.

        2. Justificatif de domicile

Obtenez un justificatif de domicile ou une attestation d’hébergement, comme une facture de gaz, d’électricité ou d’eau, ou un relevé bancaire, pour vérifier l’adresse de votre client.

3. Coordonnées

Récoltez le numéro de téléphone et l’adresse e-mail des clients de manière à maintenir une communication en cas de nécéssité d’obtenir des informations complémentaires.

L’onboarding digital lors des vérifications KYC est beaucoup plus rapide, simple et efficace. C’est pourquoi il est essentiel de déployer ce processus digital afin de garantir une expérience fluide.

Comment la collecte de données KYB et KYC pertinentes peut-elle améliorer le processus d’onboarding ?

L’objectif principal d’un processus d’onboarding est de réduire les risques de votre côté tout en laissant une première impression positive auprès de vos clients.

En collectant les données appropriées sur les clients, vous permettez :

Un onboarding plus rapide et plus efficace

Collecter dès le départ des données KYC et LCB-FT pertinentes vous permettra d’accélérer considérablement le processus d’onboarding en réduisant le temps nécessaire pour examiner et approuver les données clients, tout en garantissant que des informations essentielles ne sont pas omises.

Les signaux d’alarme sont détectés plus tôt

Vous serez en mesure d’évaluer plus tôt le risque associé aux activités commerciales d’une entreprise et d’identifier tout comportement suspect à un stade plus précoce. Ainsi, vous serez en mesure de détecter des signes potentiels de délits financiers, de fraudes, de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme.

Vous restez en conformité

Ne pas respecter les exigences réglementaires peut entraîner des conséquences graves pour une entreprise. En collectant correctement les données KYC, vous pouvez vous prémunir contre des sanctions légales et financières, ainsi que contre des dommages à votre réputation et la perte de confiance de la part de vos clients.

L’expérience client est fluide

Vos clients apprécieront un processus d’onboarding rapide et efficace. Cela garantira leur satisfaction dès le début et augmentera leur probabilité de devenir des clients fidèles de votre entreprise.

Vous pouvez croître plus rapidement

Une fois que vous avez établi les meilleures pratiques de collecte de données KYC, vous serez capable d’intégrer davantage de clients plus rapidement, vous donnant ainsi la souplesse nécessaire pour évoluer à votre propre rythme.

Pourquoi avez-vous besoin de processus KYB, KYC et LCB-FT ?

Les processus KYC, KYB et LCB-FT jouent un rôle crucial dans la prévention de la fraude au sein des entreprises. Vous déployez des efforts considérables acquérir des nouveaux clients dans le temps, et les répercussions d’un contrôle réglementaire insatisfaisant s’étendent bien au-delà de la simple perte de temps.

Si votre entreprise est soupçonnée, quelle que ce soit la portée de ces soupçons, de ne pas respecter ses obligations réglementaires, cela pourrait déclencher une enquête longue et laborieuse. Pour se conformer à la réglementation, certaines fonctions cruciales au bon fonctionnement de l’entreprise devront subir des restrictions en matière de ressources.

En cas de condamnation, les conséquences peuvent aller au-delà des amendes, incluant des restrictions sur vos activités commerciales locales ou internationales, voire dans les cas graves de blanchiment d’argent, une peine d’emprisonnement.

Vous pouvez prévenir cela en mettant en place une politique d’entreprise ferme.

Vous avez besoin d’aide pour gérer l’onboarding KYB et KYC ? Webhelp + Concentrix dispose de l’expertise pour vous guider de manière rapide et efficiente dans de nombreuses zones géographiques, et peut vous accompagner dans votre croissance avec flexibilité.

Contactez-nous