Une rénovation énergétique, qu’elle soit par geste (partielle) ou globale, représente un investissement important. A titre d’exemple, il faut compter entre 2 000 € et 15 000 €, et même au-delà, pour une pompe à chaleur ; entre 60 et 200 € du mètre carré pour un mur à isoler, entre 8 000 € (3 kWc) et 20 000 € (9 kWc) pour la pose de panneaux solaires…

La question du financement peut donc ralentir le processus de décision, voire le bloquer. Car si de nombreuses aides publiques existent, celles-ci restent souvent difficiles à comprendre (critères d’éligibilité, montants, etc.) pour la plupart des Français, quand elles ne sont pas purement ignorées. Et le blocage peut être d’autant plus fort que ces aides ne suffisent pas à elles seules et qu’elles devront être complétées par un financement privé (reste à charge).

Pour surmonter cet obstacle, Webhelp a identifié deux bonnes pratiques :

  • Former les conseillers afin qu’ils soient en mesure de guider le client à travers les différentes offres disponibles
  • Proposer des opportunités de financements additionnels via des partenariats.

• Des conseillers bien formés

  • Les conseillers doivent comprendre précisément le besoin et la situation personnelle du client, ce qui requiert une attitude d’écoute active pour recueillir les informations financières et techniques utiles.
  • Ils doivent être en mesure de proposer les meilleures solutions de financement possibles au client. Ce qui implique de maîtriser l’ensemble des dispositifs (Ma Prime Renov’, Coup de Pouce, CEE, éco-prêt…) et leurs conditions d’obtention : critères d’éligibilité des ménages, montants accordés selon les revenus et la situation des demandeurs, l’éventuel cumul de certains dispositifs.
  • Les conseillers doivent être capables de proposer des simulations en temps réel, assurant ainsi la fluidité de l’échange avec les prospects. Il est donc impératif qu’ils disposent des outils de simulation  adéquats.

• Partenariats de financement

Si tous les foyers sont éligibles à l’éco-prêt à taux zéro sans condition de ressources, tous les travaux entrepris ne le sont pas. Les démarches des consommateurs souhaitant accéder à un financement privé, en complément d’un dispositif public, doivent donc être facilitées.

Plusieurs types de financement existent : paiement fractionné (aussi appelé « buy know pay later »), crédit à la consommation, crédit long… Plus que la solution de financement retenue, c’est la capacité à s’insérer dans le processus d’achat et la possibilité de financer un maximum de clients qui vont faire la différence.

Pour ce faire, le programme Webhelp Connect a comme objectif de mettre en relation ses clients avec des partenaires financeurs. Ces derniers ont été choisis selon différents éléments :

  • Leur capacité à s’insérer sans couture (soit une expérience client fluide) dans un processus d’achat
  • Leur capacité à figurer sur les pages de souscription et de paiement (API, Iframe…)
  • Leurs critères d’éligibilité et les montants proposés.

En outre, Webhelp est déjà intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP), et donc immatriculé Orias (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance). Ses conseillers peuvent donc proposer des financements sans qu’il soit nécessaire d’obtenir un mandat, facilitant ainsi les démarches de ses clients.

Ainsi, c’est grâce à la maîtrise des dispositifs de financement par les conseillers et à l’intégration des solutions de paiement dans le parcours client que Webhelp compte améliorer les taux de transformation des projets de rénovation énergétique qu’on lui confie.

Vous souhaitez nous poser une question, échanger sur un projet ou obtenir plus d’informations ? N’hésitez pas à contacter nos experts !

Arnaud de Jacquelot Webhelp Utilities

Arnaud de Jacquelot

Directeur des Ventes Utilities & Home Services
Contacter par email

Guénaëlle Lundwall

Directrice du Développement Utilities & Home Services Contacter par email

SHARE