L’année 2022 va faire émerger – ou consolider – de nouveaux moyens de paiement. Le point, à date, avec Meriem Ouenniche, Client Solution Manager chez Webhelp Payment Services.

Selon la législation entrée en vigueur le 1er février 2022…

Avant de préciser les avantages respectifs du virement Open Banking, du Pay By Link, du Request To Pay et du BNPL, rappelons l’essentiel de la législation entrée en vigueur le 1er février 2022 :

  • le délai de paiement des factures dans le cadre de transactions entre entreprises commencera obligatoirement à courir à la date de la facture ;
  • et le délai de paiement légal des factures, fixé à 30 jours, pourra être allongé par convention jusqu’à 60 jours civils.

Le virement Open Banking : un paiement B2B rapide, irrévocable et sécurisé

Un virement Open Banking est un ordre de virement initié par un acheteur, au profit d’un créditeur dont les coordonnées et l’IBAN sont pré-remplis. De même, le créditeur a la possibilité de proposer ce moyen de paiement par Open Banking, notamment dans le cadre de la gestion de recouvrement. Aujourd’hui, 80% des entreprises souhaiteraient l’utiliser pour l’e-commerce B2B.
Cette méthode de paiement, qui s’intègre dans les solutions de l’entreprise via une API, présente 4 avantages :

1 – Un virement Open Banking est simple, sécurisé et irrévocable

Les virements Open Banking présentent les caractéristiques d’un virement classique en termes de montant, de durée d’exécution mais aussi de sécurité et de garanties. Les opérations de collecte des paiements et de réconciliation sont facilitées. ‍Après réception du virement, la transaction est irrévocable. La notion de date d’expiration disparaît.

2 – Le virement Open Banking s’intègre bien dans le parcours client

Ce moyen de paiement est facile à intégrer dans votre solution. Un virement Open Banking peut même porter votre logo et votre identité de marque, d’où une expérience client sans couture. L’opération est facilitée et fiabilisée puisque les champs montant, bénéficiaire et IBAN sont pré-remplis.

3 – Le coût d’un virement Open Banking est compétitif

Les entreprises auront tout intérêt à se tourner vers le virement Open Banking, qui se montre très avantageux en termes de coût, comparé à d’autres solutions de paiement B2B telles que le virement classique.

4 – Les opérations de paiements massives sont fluidifiées avec le virement Open Banking

Les virements Open Banking fluidifient les paiements effectués en grand nombre – puisqu’ils évitent la saisie des informations clés – et offrent un bon niveau de lisibilité des opérations effectuées.

Le Pay By Link : une excellente expérience client et un vaste écosystème de solutions de paiement

Il est simple et rapide d’envoyer à un client B2B un lien de paiement Pay By Link, qu’il recevra par email, sur son application de messagerie instantanée, ou sur l’un ou l’autre des points de contact qui lui seront proposés (paiement mobile, SMS, QR Code, etc.).
Il est également possible de recevoir un règlement par virement sur des IBAN virtuels – ces derniers étant créés par le bénéficiaire et identifiables instantanément.
Ce moyen de paiement cumule 3 avantages principaux :

1 – Le Pay By Link est l’équivalent d’un bouton de paiement immédiat

Après avoir cliqué sur un lien Pay By Link, le débiteur est orienté vers le moyen de paiement enregistré dans ses préférences (compte bancaire, carte bancaire, PayPal, portefeuille électronique ou eWallet, etc.). Le paiement est déclenché après qu’il ait donné sa validation. L’expérience client étant rassurante et fluide, les taux de conversion sont optimaux. 

2 – L’intégration du Pay By Link dans les CRM et logiciels est rapide et facile

Les opérations de création des liens de paiement peuvent être initiées dès l’émission de la facture, à partir du CRM, de la plateforme ou de la solution logicielle utilisée.

3 – Adapté aux plafonds élevés, le Pay By Link est bien adapté aux opérations de contrôle et consolidation

Bien adapté au secteur B2C, le Pay By Link a aussi des arguments à faire valoir en B2B : il permet de bénéficier de plafonds élevés et il facilite les opérations de contrôle et de consolidation – même nombreuses ou régulières.

Traçables et sécurisées, les solutions de Pay By Link sont rassurantes pour les entreprises. Leurs coûts et délais effectifs dépendent des moyens de paiement choisis par les débiteurs. Toutes les opérations de contrôle et de relance sont automatisables en s’appuyant sur des solutions partenaires.

Le Request To Pay (RTP) peut compléter une solution de paiement

Entré en vigueur le 15 juin 2021, à l’initiative du Conseil Européen des Paiements, le Request To Pay (RTP, ou SEPA RTP) n’est pas une solution de paiement à elle seule. Cette requête est plutôt une fonctionnalité de messagerie, au sens où elle matérialise la demande d’initiation de paiement, et complète ainsi un flux de paiement. Cette année 2022 devrait voir se préciser les banques impliquées et les tarifs associés.
Le service RTP est basé sur la norme ISO 20022, il s’agit d’un process de messagerie XML sécurisé et automatisé de “bout en bout”, dont les 4 principaux avantages sont :

1 – Le Request To Pay permet une bonne expérience client

Le message RTP peut être envoyé par email ou SMS, ce qui permet une bonne personnalisation et engendre peu de frictions.

2 – La requête RTP informe clairement le débiteur

Via la requête RTP, le client se voit rappelé les principaux éléments de la transaction (somme dûe, dates de validité et d’exécution, délais et moyens de paiements proposés…). Ce message peut embarquer la facture en pièce jointe ainsi qu’une référence de paiement.

3 – Le Request To Pay facilite les opérations de réconciliation

Entièrement digitalisés, les flux de messages RTP permettent une automatisation complète des opérations de réconciliation facture-paiement.

4 – Le Request To Pay est une bonne alternative aux chèques et aux CB

Grâce à sa gestion entièrement digitalisée et automatisée, le RTP optimise la gestion du processus Bill-to-Cash et offre une bonne alternative au chèque. Contrairement à un paiement par CB, il n’impose pas les habituelles commissions de cartes et limites de plafonds cartes. Irrévocable, le virement SEPA est, suivant le choix proposé, ordinaire ou instantané. Pour rappel, le virement SEPA instantané est plafonné à 15 000 euros par opération.

Le Buy Now Pay Later (BNPL), un mode de paiement rapide

Le Buy Now Pay Later (BNPL) semble promis à un bel avenir pour les transactions B2B. Il peut être envisagé comme une alternative aux cartes de crédit, par exemple. Le BNPL permet un paiement rapide et une acceptation instantanée de la demande.

Pour en savoir plus
B2B – Le Buy Now Pay Later, nouveau standard de paiement : 4 façons de se différencier.
Le BNPL peut s’adapter au B2B… mais avec des précautions !

En conclusion, bien qu’ils soient des nouveaux arrivants dans le monde du B2B, ces 4 moyens de paiement – l’Open Banking, le Pay By Link, le Request To Pay et le BNPL – ont de bons arguments pour s’imposer sur les marchés français et européens en cette année 2022, grâce aux fonctionnalités et à la fluidité qu’ils apportent dans la relation client – fournisseur.

Pour en savoir plus